VOYAGE HUSSEIN-DEY Suite

Publié le par Papy Rider

         

Avant de vous parler de ma journée du 6 Septembre 2006, je vais vous dire ce que j’ai vécu la soirée du 5 septembre.

Après avoir ranger mes affaires dans ma chambre, je suis passer sous la douche, çà fait du bien et cela a atténué le stress dû à mon retour chez moi. Je suis terriblement fébrile à l’idée que demain je vais revoir Hussein-Dey, je n’arrive pas à y croire je suis en Algérie.

Je descend sans la salle de l’hôtel, commande un café, un vrai, très fort et avec un arôme, hum ! Germaine et sabine me rejoignent peu après et me demande mes premières impressions sur ma terre natale. HEUREUX, je suis heureux c’est je crois la 1ère chose qui me vient à l’esprit, bien sur je n’ai encore rien vu, mais je suis sur que je ne serai pas déçu.

Surprise, vers 17h30 ou 18h00 Abdenour notre ami internaute, que je ne connais que par internet et web-cam, vient nous saluer, et nous souhaiter ce traditionnel « Bien venus chez vous », que cela est doux à entendre, les yeux s’embrument aussitôt après.

Cette phrase d’accueil, je vais souvent l’entendre lors de mon séjour. Je prend Cet ami dans mes bras je le serre très fort et l’embrasse sur les deux joues. Je peux enfin le toucher et ce n’est pas virtuel mais « en vrai » comme nous disions enfants, quelle joie.

Il nous propose de faire un tour en voiture. Nous voilà, Germaine et Sabine installées sur le siège arrière et moi à l’avant de la voiture. Abdenour nous amène au port  de la Pérouse.  

 

 

 

          

                                                   Port de  la Pérouse

    

                                                              Jean Bart

Une parenthèse au sujet de la visite de la cote de Jean Bart, vous pensez bien que nous nous sommes arrêtés souvent pour prendre des photos et lors d'un arrêt, notre amie Sabine s'est vu offrir l'hospitalité dans un appartement de 2 pièces, à 5 mètres à peine des rochers dominant la mer, par un charmant personnage, divorcé je crois, et malheureux de par sa condition de célibataire, il portait des chaussures blanches je crois n?est ce pas Sabine ?

Fermons la parenthèse et revenons à notre ballade, nous longeons la côte sur l?ancienne route vers Alger plage, jusqu'à fort de l'eau

 

             

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

                                            Fort de l'eau

 

où nous empruntons une magnifique autoroute pour rejoindre Hussein-Dey

 

                         

 

                                                                  Autoroute vue de chez Rachid

en entrant par son plus beau quartier, celui de Lafarge, oui MON quartier. Nous prenons la rue de Constantine, puis direction la cité Maya, le Patrimoine Algérois, où demeure, dans une charmante maison construite par son père, notre ami Abdenour et sa charmante famille. Nous entrant dans la cour de la maison et là, je ne trouve les mots pour vous dire la façon dont nous a reçu cette famille. Toute la famille était là, trois générations, la mère d'Abdenour Mahdjouba, que tout le monde appelle « Mimi » sa femme « Dalila » son aînée  « Laila » sa cadette Razika plus communément appelée  « Coco » (une  excellente cuisinière, je vous en parlerai plus tard)  la plus jeune de ses filles » Baya » et son fils « Mouahouia » il y avait aussi son frère « Toufik », sa belle soeur « Kenza » avec leurs enfants, « Dalel », « Lilia » et « Abdallah »

  

   Toutes ces personnes, qui ne nous avaient jamais vu, nous ont accueillis comme des membres de leur famille avec des sourires et des baisers sur les joues,

Merveilleux, je ne suis pas prêt d'oublier cet accueil. Bien entendu Dalila la femme d'Abdenour nous  a gardé à souper, peut on appeler cela un souper, je dirai plutôt un festin avec :

Crudités, chorba, boulettes aux amandes, fruits, thé et tous les autres plats  que j'ai oubliés.

Nous avons parlé longtemps et c'est vers 23h30 que Abdenour et Dalila nous ont, Germaine, Sabine et votre serviteur ramené à notre hôtel à Aï-Taya.

Après avoir pris une bonne douche je me suis mis au lit, mais comment s'endormir en repensant à cette après midi formidable.

 

Publié dans papy-rider

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Abdenour 04/10/2006 03:12

voilà gigi c'etait pour essayer si les commentaires passent.Car moi je n'avais meme pas fait attention que l'on pouvait ajouter des commentaires.
tu me diras si c'est bon. ciaooo
 

angelique 02/10/2006 23:13

bonjour je vous est laisser un commentaire sur les photo de la rue du docteur payn je pense que ce voyage a du remonter bien loin en arrierre met vous avais raison quoi de plu beau revoir son paye amicalement angeliue