JOURNEE DU VENDREDI 8 SEPTEMBRE 2006

Publié le par Papy Rider

JOURNEE  DU  VENDREDI  8  SEPTEMBRE  2006

 Ce matin, Repos pour, Germaine, Sabine et Gilbert, je viens, comme mes deux amies, de m'apercevoir que je suis fatigué de plus en plus tôt dans la journée. Comme dit Germaine il va falloir se reposer pendant 3 semaines à notre retour en France pour récupérer des 15 jours de vacances en Algérie.

Après le  petit déjeuner, Germaine donne, comme tous les jours, à manger à ses amis dans leur aquarium et nous avertissons madame Ketfi que nous déjeunerons à la pension ce midi. Nous allons tous les trois nous promener dans AÏn-Taya, nous visitons la rue principale, la plage, sans oublier les divers magasins de la ville, toujours en quête de cadeaux pour nos proches. En rentrant pour déjeuner je n'oublie pas d'acheter des sucettes et bonbons divers pour le petit fils de madame Ketfi qui est un bambin de 2 ou 3 ans, malicieux, espiègle, mais combien attachant.

Surprise Hassan le fils de Rachid 

 

 

            Hassan dans l'entrée de la cour des Ferrouki devenu un parking 

Vient à la pension, Encore un moment formidable pour moi. Hassan est le premier correspondant que j’ai eu en Algérie, nous correspondons depuis l’année 2000. Nous ne pouvons pas nous empêcher de nous étreindre comme deux frères qui ne se sont pas vu depuis longtemps. Il est vrai que je l’ai toujours considéré comme un petit frère, depuis le temps que j’attendais cette minute, cela me fait vraiment un immense plaisir.  Nous invitons Hassan à manger avec nous et nous passons à table. Notre menu est fait de, salade composée, haricots verts, espadon, fruits Notre repas fini, Hassan nous propose de nous emmener faire un tour vers la pointe Pescade. Je vais pouvoir essayer de trouver le fameux restaurant qu m'a conseillé Danielle, on y mangerai de très bonnes  crevettes, puis je vais essayé de trouvé la maison que Mireille a habité enfant. Nous voila donc tous les quatre, Germaine Sabine, Hassan et moi en route. Nous filons sur, Alger, Bab el Oued, saint Eugène et par le boulevard Front de mer nous continuons vers la Pointe Pescade.

                                    Maison en ruine à la Pointe Pescade

Les rochers de la plage Franco à la Pointe Pescade

Arrivé vers les bains Franco, Hassan se dirige vers le port aux mouches et se gare. Nous allons, lui et moi demander à un ancien qui se trouve à Port aux mouches si il pourrait nous renseigner sur une maison au bord de l'eau qui appartenait à monsieur Eugène STORA et si elle existe toujours. Cette personne se souvenait du nom mais il n'a pas  put nous dire où se trouvait cette maison. Désolé Mireille mais malgré plusieurs demandes à des gens du coin, je n'ai pu retrouver la maison de ta jeunesse et la photographier. Il en a été de même pour le restaurant d'un étage de couleur bleue à coté de Franco, dommage, pas de crevettes succulentes. Nous devons rentrer à Hussein-Dey, Mahdjouba, la maman d'Abdenou,que tout le monde appelle Mimi,  nous a invités à souper, et quel souper son couscous au poulet, un vrai délice. Toute la famille est là.                   Le monstre de gentillesse comme toute sa famille ABDENOUR

 Lyes est lui aussi descendu de Delly-Brahim avec sa femme Fadela  sa fille Linda et la soeur de Mimi, tout le monde tenait à souhaiter un joyeux anniversaire à Sabine car souvenez vous c'est aujourd'hui.

Abdenour et Dalila nous ont ramené fort tard à Aïn-Taya pour y passer une nuit peuplée de rêves avec des gens,  formidables et de kilogrammes  pris lors de soupers Gargantuesques.

Publié dans papy-rider

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

xav 08/10/2006 23:47

Bonjour,
Félicitations pour votre site qui est vraiment bien conçu! J'ai créé un annuaire de blogs et si vous souhaitez vous y inscrire voici l'adresse: http://netblog.site.cx  !
Bonne continuation

KHALED 07/10/2006 18:21

Bonjour,On est toujours présent pour suivre passionnément le récit chronologique de ce beau voyage.